Communiqué officiel

17 mars 2016 - 19:05

                                                                                                             

BREST

Le 07/03/2016

Objet : Réclamation d’arbitrage le 06/03/2016

 

 

Mr Le Floch, Quel exemple exemple souhaitons nous donner?

 

Dimanche 6 mars 15h30, se jouait un match de district comme ils s’en jouent des centaines chaque week-end.

Voilà plus de 30 ans que le PL Pilier Rouge, association de quartier, s’occupe des enfants chaque semaine dans le cadre de son activité footballistique.

Chaque semaine nous tentons d’inculquer des valeurs sportives telles que le faire plait, le respect des partenaires et adversaires, de l’arbitre et surtout des règles !

Des valeurs véhiculées par nos bénévoles, des gens qui en dehors de leur travail, trouvent du temps pour ces enfants afin d’en faire des adultes responsables et respectueux de valeurs importantes surtout dans notre société actuelle.

Ce 6 mars, après 6 mois d’existence pour notre équipe senior, nous avions décidé de récompenser nos joueurs en obtenant un beau terrain et un arbitre officiel «  un vrai arbitre comme disent les enfants ».

Un arbitre officiel qui a décidé délibérément de ne pas faire respecter les règles du jeu. Les erreurs sont toujours possible, les arbitres, les dirigeants, les joueurs peuvent commettre des erreurs,  nous n’avons aucun problème la dessus.

Mais que doivent penser nos joueurs/bénévoles quand l’ arbitre sourit après chaque « oubli » ? Que doit-on dire, quand après chaque faute, chaque tacle, l’arbitre, sourire en coin toujours,  prononce des phrases telles que « si vous ne savez pas prendre des coups il faut faire autre chose » ? Quelle valeur pouvons- nous porter quand l’adversaire nous insulte sans aucune réaction d’un arbitre complice ?

Comment chaque début de saison pouvons-nous faire la morale aux éducateurs et aux joueurs alors que certains arbitres véhiculent une image inverse à l’esprit de leur sport et leur propre corporation ?

Mercredi nous retournerons encadrer nos enfants, en faisant toujours attention au respect de ses coéquipiers, de l’adversaire et de l’arbitre.

 

Le staff du PLPR

 

 

Gérard QUIGUER

Président

 

Commentaires